INA 155
Presse
Citations
Depuis la création du GRM par Pierre SCHAEFFER en 1958, les enceintes acoustiques occupent une place primordiale dans nos activités de recherches et de créations musicales. Depuis 1974, notre « orchestre » de haut-parleurs (ou acousmonium) « joue » la musique lors des concerts du GRM. Chaque compositeur choisit ainsi ses enceintes en fonction de leur couleur, de leur personnalité. Les enceintes de monitoring quant à elles font office de diapason, de référentiel. Elles doivent donc être d’une fidélité irréprochable pour les phases de production, de prise de son, de mixage ou de mastering. Nous recherchions depuis 2008 une véritable écoute de référence. Nous avons finalement décidé de lancer un appel à candidatures en 2013 ; chaque membre, compositeur, musicien ou ingénieur du son du GRM a ainsi pu écouter et comparer un très large éventail de produits dédiés au monitoring studio ou à la HI-FI orientée mastering, issus notamment de marques danoises, finlandaises, japonaises, britanniques, et françaises. Une première ébauche de système encastré, conçu sur-mesure par Amadeus, a très vite retenu notre attention : les nuances, les dynamiques, les plus infimes détails de chaque oeuvre étaient restitués sans aucune coloration, amélioration, ou partis-pris. Le format initial ne correspondant pas à nos contraintes, nous avons demandé à Amadeus de concevoir une version colonne qui conserve la neutralité, la précision des timbres, la dynamique et la vivacité qui nous avaient séduits.

Philippe DAO
Responsable de la production musicale, compositeur et ingénieur du son (INA GRM)

Ce système 3 voies actives accueille un tweeter à dôme Dynaudio Esotar de 1 pouce pour la partie hautes-fréquences et un haut-parleur ATC de 76 mm (3 pouces) de diamètre, alliant sensibilité élevée et taux de distorsion extrêmement faible, pour la partie médium-aiguë. Les basses fréquences sont confiées à un boomer de 38 cm (15 pouces) de diamètre, conçu par TAD , à radiation directe et à charge bass-reflex, dont la membrane conique est capable de résister à des niveaux de débattement très élevés, sans aucune déformation. Chacun de ces transducteurs est une référence incontestée dans son domaine. Ils ont été choisis, écoutés et associés avec soin. Son ébénisterie de très grand volume, conçue entre autres au moyen de parois multicouches formées à partir de différents bois, de bitume à haute densité modifié et de polymères, offre un rapport rigidité/amortissement optimum pour une réponse en fréquence très étendue, allant de 25 Hz à 40 KHz. Un ensemble de multiples rigidificateurs et résonateurs internes fonctionne en mode collaboratif et complémentaire pour dissiper l’énergie vibratoire selon un dégradé d’harmoniques parfaitement contrôlé. La géométrie du bafflage est étudiée afin de minimiser les effets de la diffraction, tout en réduisant les ondulations dans la bande de fréquence à transmettre. Sa forme en totem, sa hauteur et son angulation précises délimitent naturellement une zone d’écoute large et confortable, valable en position assise ou debout en conservant un alignement parfait de la réponse impulsionnelle. Chaque système est tri-amplifié grâce à une section amplification propriétaire surdimensionnée, développant 3 x 1000 W sous 8 ohms. Chaque canal embarque un système de traitement DSP très puissant permettant une utilisation conjuguée de filtres IIR et de filtres FIR à très faible latence, pour obtenir un calibrage de la réponse amplitude/fréquence et phase irréprochable. La technologie déployée, alliant entre autres semi-conducteurs, composants passifs écoutés et triés avec soin pour leur musicalité, circuits imprimés de 6 couches (…) induisent une performance en terme de distorsion et bruit propre du plus haut niveau.

Michel DELUC
Directeur de la Recherche et du Développement (Amadeus)